Pièges à éviter en location

Louer un bien : les pièges à éviter

Chercher un bien à la location peut rapidement devenir un calvaire tant il faut être réactif et sauter sur les biens disponibles. Attention aux personnes mal intentionnées qui profitent parfois de cette urgence…

Dans le contexte d’un marché immobilier de plus en plus tendu, les particuliers à la recherche d’un bien en location peuvent vite s’arracher les cheveux devant tant de concurrence et d’urgence. Parce que les grandes villes arrivent presque à saturation, la demande dépasse l’offre dans beaucoup de zones géographiques, ce qui pousse parfois les locataires à se jeter sur le premier bien disponible et dans leur budget.

 

Même si la réactivité est de mise, quelques pièges sont à éviter lorsqu’on est pressé de louer et que l’on devient moins exigeant sur les conditions et les prestations. Voyons-en quelques uns dans cet article.

 

Les annonces immobilières frauduleuses

 

Beaucoup de particuliers choisissent de rechercher par leurs propres moyens un logement à la location. Dans ce cas, ils se tournent la plupart du temps vers Internet, ce monde fabuleux où l’on trouve tout… et parfois n’importe quoi !

 

Méfiance donc si vous vous lancez sans l’accompagnement d’un professionnel, car les annonces immobilières frauduleuses sont en constante augmentation sur le net (surtout pour la location saisonnière), et sont de mieux en mieux ficelées pour n’y voir que du feu.

 

Par exemple, n’acceptez jamais de donner de l’argent ou des pièces justificatives (carte d’identité, avis d’imposition, etc) sans avoir vu le bien immobilier et/ou le propriétaire, et méfiez-vous toujours des offres trop alléchantes ou des propriétaires partis subitement à l’étranger. Bien sûr, interdisez-vous de manière absolue les paiements par mandats cash, qui sont presque toujours des arnaques.

 

Fort heureusement, les plateformes bien connues qui proposent des annonces immobilières sont tout à fait conscientes de ce problème, et mettent tout en œuvre pour avertir leurs usagers et supprimer les annonces frauduleuses de leur site.

 

Prenez gare à certains marchands de listes

 

C’est une profession très en vogue, qui consiste à vendre une liste de propriétaires à des particuliers qui recherchent un bien à la location. De manière évidente, cette liste est censée être mise régulièrement à jour, et doit correspondre à la recherche du locataire qui se chargera ensuite de contacter les propriétaires.

 

Parmi les marchands de listes, il en existe forcément des peu scrupuleux qui n’ont que faire de tenir leurs informations à jour, et qui vendent donc des listes obsolètes : biens déjà loués, propriétaires qui n’étaient même pas au courant de leur présence sur cette liste…, vous risquez de perdre beaucoup de temps au téléphone pour parfois pas grand-chose.

 

Des agences immobilières parfois bien exigeantes

 

Malheureusement, comme dans tous les domaines, faire appel à un professionnel du secteur ne garantit pas forcément légalité et fiabilité. Si dans le cas des bailleurs particuliers, il est facile d’invoquer la méconnaissance de la loi, c’est tout à fait impossible pour des professionnels de l’immobilier qui sont censés connaître ces règles de base.

 

Aussi, il arrive que certaines agences demandent aux locataires des justificatifs qui ne sont pas obligatoires. L’exemple du RIB est assez parlant, puisqu’en réalité le locataire est tout à fait libre de ne pas le transmettre et de choisir de payer par virement. Refuser une location à un particulier qui ne veut pas donner son RIB est donc tout à fait illégal.

 

De même, les garanties demandées s’avèrent parfois exagérées : même en justifiant de revenus couvrant trois fois le montant du loyer et des charges, encore beaucoup de locataires voient leur dossier refusé en agences car ils n’ont pas de garant. Bien que ces abus ne représentent pas toutes les agences immobilières, sollicitez leurs services tout en connaissant vos droits et en les rappelant si besoin est.

 

Éviter les mauvaises surprises pendant l’occupation du logement

 

Même si vous préférez la location à l’achat, ce n’est pas une raison pour bâcler votre recherche de logement. Vous n’en serez pas propriétaire certes, mais vous y vivre quand même à l’année ! Afin d’éviter les mauvaises surprises, soyez très attentif à la description du bien mais aussi pendant les visites.

 

Préférez les visites pendant la journée, ce qui vous permettra de voir le potentiel lumineux du logement. Si vous visitez pendant la période estivale, prêtez encore plus attention à l’isolation et la ventilation : gare aux biens qui peuvent devenir très humides l’hiver (apparition de moisissures, condensation…) !

 

Aussi, assurez-vous que l’état des lieux soit correctement réalisé, et n’hésitez pas à être minutieux sur ce point. Le contrat de bail devra également répondre aux normes et contenir les mentions légales, comme la durée d’occupation, le montant du loyer, les charges, etc. Ne vous engagez pas si vous trouvez que le contrat est trop flou ou que le propriétaire refuse d’y inclure certaines informations.

 

Vous l’aurez compris, rechercher un bien à la location n’est pas forcément plus facile qu’acheter, même si c’est peut-être moins risqué. Faire appel à des professionnels de l’immobilier permet, de manière générale, d’être au moins certain que le propriétaire n’est pas un arnaqueur et de signer un contrat en bonne et due forme.

 

Cependant rassurez-vous, c’est une démarche que vous pouvez aussi mener vous-même, en vous tournant vers des plateformes spécialisées qui réduisent énormément le risque d’annonces frauduleuses, et vous mettent en lien avec des propriétaires fiables.