pieges a eviter achat immobilier

Quels pièges éviter lors d’un achat immobilier ?

L’achat immobilier constitue un investissement majeur. C’est souvent le projet de toute une vie qui se réalise. Il faudra ainsi doubler de vigilance pour éviter les pièges propres à l’acquisition d’une maison ou un appartement. 

Acheter une maison sans prendre du recul

De nombreux acheteurs font l’erreur d’acquérir leur maison par une décision impulsive. Il est courant d’avoir le coup de cœur pour un bien. Cependant, ce serait préférable de s’accorder du temps pour la réflexion. La faute récurrente est de décider sans prendre un instant pour peser les avantages et les inconvénients.

De manière générale, il faut laisser écouler 24 heures avant de faire une offre d’achat au propriétaire. En effet, le logement peut plaire, mais le problème peut venir du voisinage, de la pollution sonore ou d’autres désagréments. Après s’être penché sur les qualités du bien, il faudra essayer de dresser les éventuels côtés négatifs. Un détail tel que le passage d’une ligne de TGV dans les environs peut devenir épineux plus tard.

Le véritable piège serait d’omettre de préparer son projet immobilier. La maison de ses rêves devrait être envisagée longtemps en amont de l’acquisition.

Ne pas s’informer sur les éventuelles réparations et charges

Dans l’euphorie d’un achat immobilier, un acquéreur peut oublier de poser des questions sur les éventuelles charges. Ces dépenses complémentaires arrivent surtout pour ceux qui s’offrent un appartement ou une maison dans un lotissement résidentiel. Il faut également éviter le piège des coûts cachés. Parfois, il est nécessaire de refaire toute l’isolation ou renouveler le chauffage. Ce serait bien dommage de s’en rendre compte seulement au début de l’hiver.

Les traces d’humidité sont à scruter scrupuleusement. Par ailleurs, il vaut mieux demander à voir les différents certificats entre les mains du propriétaire. Ces documents sont particulièrement importants pour les personnes qui achètent dans l’ancien. Il faudrait s’informer sur les réglementations en vigueur dans la municipalité. L’amiante, le plomb ou les termites devraient faire l’objet d’expertise. Les sites spécialisés tels que www.menuiserie-ebenisterie-roux.fr donnent des indices sur les travaux à faire sur les parties en bois d’un bâtiment. En ce qui concerne les nouvelles maisons, les différentes assurances sont à vérifier.

Se contenter d’une seule visite avant de décider

La visite unique ne suffit pas. Pour en avoir le cœur net, il est nécessaire de retourner sur les lieux et mener une enquête de voisinage. Les habitants du quartier peuvent donner des indices sur les éventuels soucis avec la maison convoitée. Cette dernière peut notamment être la scène d’événement tragique. La contre-visite devrait aussi servir pour voir en détail l’électricité, la plomberie ou la sécurité du bien en général.

Dans la mesure du possible, il faut venir à deux. Si une personne de confiance ne peut pas faire le déplacement, il serait mieux de se faire conseiller par un professionnel. Quoi qu’il en soit, l’achat devrait passer par un notaire. Ce spécialiste du droit s’assure à ce que les papiers de la propriété soient en règle. En plus des titres, il vérifie aussi le DTG ou diagnostique technique global. Cet état des lieux est dressé par des experts.